Sélectionner une page

MOIS DE LA FEMME : Les lauréats du concours de poésie primés à l’IFC

MOIS DE LA FEMME : Les lauréats du concours  de poésie primés à l’IFC

L’Association Avenir NEPAD est une organisation sans but lucratif ayant pour missions la protection et la défense des droits humains et la promotion de la gouvernance en République du Congo. Elle a organisé mercredi 31 mars 2021, une cérémonie de remise de prix à cinq lauréats et lauréates retenus par un jury le 8 mars dernier sur les 53 poèmes inédits reçus dans un concours de poésie sur la lutte contre les violences aux femmes .

Cette organisation œuvre depuis 2018 en faveur de la défense des droits des femmes. Elle est dotée d’un statut consultatif spécial au sein du Conseil économique et social des Nations-Unis (ECOSOC).
Au cours du mois de mars, mois de la femme par excellence, elle a développé plusieurs activités dans le domaine de la lutte contre les violences basées sur le genre en République du Congo. Elle a mis l’accent sur la prévention, la prise en charge et accompagnement des survivantes et le plaidoyer.
C’est dans de ce contexte que l’organisation a décidé de lancer un concours de poésie sur le thème «Des violences faites aux femmes et aux filles», en partenariat avec l’Ambassade de France en République du Congo.
Ce concours, ouvert aux élèves des lycées, aux étudiants et aux étudiantes du département autonome de Brazzaville, a connu un grand succès.
La proclamation des résultats par le jury a connu deux temps forts: les allocutions et la présentation des lauréats.
Le coordonnateur d’Avenir NEPAD, le Dr Etanislas Ngodi, et la représentante de l’ambassade de France au Congo, Mme Marie Vellon, en accueillant les participants à la cérémonie, se sont dits encouragés par le succès de ce concours. M. Ngodi a relevé que c’est la première fois que cette association organise ce genre d’activités car, d’habitude, la célébration de la Journée du 8 mars se limite aux chants, à la réclamation des pagnes et à des séances de consommation de bière dans les buvettes.
Cette année, il y a eu innovation: célébrer cette journée par des poèmes liés à la situation de la femme, parce que c’est le mois de la femme. Il a remercié aussi les membres du jury qui ont évalué les textes et ont sélectionné les textes anonymes, les candidats et aussi à toute l’équipe. Il a aussi dit que la vision de son Association est de briser le silence autour des violences faites aux femmes: cette initiative permet d’encourager les recherches parce que sans les données sur les violences, il n’est pas évident de mener un plaidoyer véritable.
La France mène une action très forte pour promouvoir l’égalité entre les hommes et les femmes, a dit la représentante de l’ambassade de France. Elle a également assuré que la présence de la presse en cette activité permet de diffuser au maximum cette prise de conscience et de toucher le plus de monde. les poèmes reçus sont d’une profondeur inestimable, s’est-elle réjouie.
La remise de prix à ces lauréats et lauréates a été effectuée par le Dr Ngodi qui a remis les enveloppes contenant le recueil des poèmes et les attestations aux lauréats et lauréates. Mme Marie Vellon a remis les cadeaux surprises (smartphone).
Les résultats:
1ère : Felrice Bonheur Ngamba pour «Violences faites aux femmes et aux filles» ;
2e : Bien-aimé Ricel Bitsindou pour «Requête» ;
3e : Senia Coyine katoukoulou pour «Femme» ;
4e : Freud Giros Mahoungou pour «Plaidoyer» ;
5e : Mage Stiven Makanga pour « Des larmes au féminin: stop à l’excision»

Christevie OBA
(Stagiaire)

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Le Pape est chez nous !

Après un report en juillet, le voyage du Pape en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud se matérialise enfin. Depuis mardi le Souverain pontife est à Kinshasa, en attendant d’arriver en fin de semaine à Djouba, capitale du Sud Soudan. Ce voyage se veut un pèlerinage de paix, une invite à la réconciliation, un rappel à cette humanité que le contact avec l’évangile du Salut devrait avoir rendu plus sensible à la sacralité de la vie humaine.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

février 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728