Sélectionner une page

Partenariat public-privé : Signature d’actes d’engagement pour la relance de l’économie

Partenariat public-privé : Signature d’actes d’engagement pour la relance de l’économie

Dans le cadre des accords du Club de Brazzaville, l’Etat congolais a mobilisé des fonds pour apurer la dette intérieure et particulièrement la dette des entreprises. Dans ce contexte, les entreprises bénéficiaires auront l’obligation de réinjecter ces créances dans l’économie, afin de favoriser la relance des activités du secteur privé. C’est ainsi que le Gouvernement congolais représenté par Jean Jacques Bouya, ministre de l’Aménagement, de l’équipement du territoire et des Grands travaux, assisté de Ludovic Ngatsé, ministre délégué au Budget, a signé avec les responsables de trois sociétés chinoises des actes d’engagement relatifs aux modalités d’utilisation de la créance décaissée. C’était le 10 décembre dernier à Brazzaville.

Les sociétés concernées sont: Société China state construction engineering corporation (CSCEC), Société China road and bridge corporation (CRBC) et Zhengwei technique Congo (ZTC).
La CSCEC procèdera à l’exécution des travaux d’urgence et de viabilisation sur la Route Nationale n2, précisément des sections: Djiri-Ingah; Ingah-Etsouali; Etsouali-Oyonfoula; Oyonfoula-Gamboma.
La CRBC s’attèlera à exécuter les travaux d’urgence sur la Route Nationale n2, tronçon Mikalou-pont Djiri, et la 2e sortie nord sur les sections Rond-point Mikalou-pont Djiri y compris la bretelle de la société Ragec et la 2e sortie nord.
Enfin, la ZTC va se focaliser à exécuter les projets d’une usine de transformation du manioc; construire une tour verte et à achever les travaux du siège du ministère de l’Intérieur. «Vous venez de donner le top, il faut que les autres suivent. Merci de faire confiance au Congo et nous allons continuer de travailler ensemble», a indiqué Jean Jacques Bouya après la signature des accords.
A noter que le remboursement de la créance préfinancée se fera selon les mécanismes d’un partenariat public-privé dont les modalités et clauses contractuelles seront définies ultérieurement.

Esperancia
MBOSSA-OKANDZE

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

Ils se rapprochent

L’attaque d’une église pentecôtiste dimanche dernier en Ituri relance la crainte d’un enserrement de l’Afrique centrale. Attribuée à l’AFDL, rébellion d’inspiration islamiste, cette attaque n’a pas surpris grand monde. Dans la cocotte-minute que représente cette région de la République démocratique du Congo, il y a bien longtemps que les affidés de l’Etat islamique ont placé cette partie de l’ex-Zaïre en coupe réglée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.