Sélectionner une page

REUNION DU CONSEIL PERMANENT DE L’ACERAC A MONGOMO : Vers la XIIe Assemblée plénière

REUNION  DU CONSEIL PERMANENT DE L’ACERAC A MONGOMO : Vers la XIIe Assemblée plénière

Il s’est tenu à Mongomo en Guinée équatoriale du 20 au 27 février 2022, la réunion du Conseil permanent de l’Association des Conférences épiscopales d’Afrique centrale (ACERAC) sous la présidence de son Excellence Mgr Juan Nsue Edjang Maye, archevêque de Malabo et président en exercice de l’ACERAC. Avec la participation des membres de droit dudit conseil (c’est-à-dire tous les présidents des conférences épiscopales des pays membres ou leurs délégués) et de quelques invités dont les secrétaires généraux des Conférences épiscopales et les experts venant de l’Université catholique d’Afrique centrale (UCAC). La coordination des travaux a été assurée par les membres du Secrétariat général de l’ACERAC à savoir les abbés Antonio Mabiala, secrétaire général et Maurice Edoula, gestionnaire, avec l’appui de l’abbé Cristino Mbo Ela, secrétaire général de la Conférence épiscopale de la Guinée équatoriale.

Ont pris part à ce Conseil permanent tous les pays membres de l’Association: pour la Guinée équatoriale, leurs excellences Mgr Juan Nsue, Mgr Juan Domingo Beka Essola, Miguel Nguema et le père Cristino Mbo Ela; pour le Cameroun le père Jervis secrétaire général, Mgr Abraham Komé étant excusé, du Congo, Mgr Daniel Mizonzo et l’abbé Armand Brice Ibombo, du Gabon, Mgr Jean Vincent Ondon et l’abbé Michel Ange Bengone, de la Centrafrique, le père Cedric Antony Kongbo, (Mgr Nestor excusé), du Tchad Mgr Edmond Djitangar et l’abbé Xavier Omer Kouldjim, sans oublier les membres du secrétariat général suscités et les experts de l’UCAC à savoir le professeur Jean-Paul Messina et les abbés Stève Gaston Bobongaud et Charles Mounkala.
Après l’arrivée et l’installation des délégations, le Conseil permanent a commencé le mardi 22 février 2022, par une messe présidée par Mgr Miguel Nguema, évêque d’Ebebeyin et vice-président de la Conférence épiscopale de la Guinée équatoriale. Les travaux ont démarré dans la matinée avec le mot de l’abbé Antonio Mabiala, secrétaire général de l’ACERAC, le mot de bienvenue de Mgr Juan Domingo, évêque de Mongomo, nouveau président de la Conférence épiscopale Guinéenne et le discours d’ouverture du président de l’ACERAC. La photo de famille a clos cette cérémonie d’ouverture.
A la deuxième partie de la matinée, le secrétaire général de l’ACERAC a présenté le programme détaillé du Conseil permanent qui a eu pour but principal l’organisation de la XIIe Assemblée plénière qui aura finalement lieu à Mongomo du 17 au 24 juillet 2022. En substance, plusieurs points étaient inscrits à l’ordre du jour. La relecture de l’instrumentum laboris présenté par les experts; la révision du programme de l’Assemblé plénière; la révision des statuts et règlement intérieur de l’ACERAC, la présentation des rapports du Secrétariat général notamment le rapport quatriennal des activités de l’ACERAC (2017-2021) par le secrétaire général et le compte rendu financier par le gestionnaire. Enfin, un point sur le fonctionnement et la gestion de l’hôtel Saint François de Paul de l’ACERAC.
Au sujet du premier point, après la présentation et relecture de l’instrumentum laboris, avec les corrections voulues par les évêques à la rencontre de Brazzaville en octobre 2021, les experts ont remis la version finale aux évêques, il reste à compléter les traductions des trois langues à savoir le français, l’anglais et l’espagnol. L’impression se fera à l’imprimerie de l’UCAC pour l’Assemblée plénière, à la charge du secrétariat général de l’ACERAC.
Sur le second point, le programme de l’Assemblée plénière a été revu et adopté, après quelques retouches concernant les intervenants, l’horaire, les participants et les invités. S’agissant des participants, sont attendus à la plénière les évêques membres des différentes Conférences épiscopales, les secrétaires généraux, deux jeunes accompagnés de l’aumônier, les experts et d’autres invités de marque. Pour des raisons d’organisation, les évêques émérites ne seront pas invités. Il a été aussi décidé, en suivant les orientations du pays organisateur, les lieux où se tiendront les messes d’ouverture reparties dans les cathédrales de chaque diocèse, le dimanche 17 juillet 2022 (le Congo sera dans la cathédrale de Malabo).
Au troisième point, il a été question de la révision des statuts et règlements intérieur de l’ACERAC. Les évêques et les participants ont revu les statuts de 2002 et ceux de 2020, et ont fait de nouvelles propositions des articles à soumettre à l’approbation de l’Assemblée plénière de l’ACERAC. Par exemple, les attributions et missions du secrétaire général ont été revues, et d’autres ajouts sur les attributions du secrétaire général adjoint et celles du gestionnaire économique. Il reste cependant à compléter et étoffer le point sur l’historique du SCEAM, trop soft dans les statuts actuels. Le professeur Jean-Paul Messina a promis combler ce vide et mettre tous les éléments historiques à la disposition du secrétaire général. Le règlement intérieur par contre n’a pas été touché faute de temps, le travail sera remis aux canonistes et juristes de l’UCAC. Il a été proposé de nommer des experts canonistes de l’ACERAC comme au SCEAM.
Le quatrième point concernait les rapports du Secrétariat général de l’ACERAC. D’abord, le rapport des activités quatriennal fait par le secrétaire général et le rapport financier par le gestionnaire. Quelques réactions ont suivi la présentation de ces rapports.
Au cinquième point, en absence de Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou, président du Conseil d’administration, c’est le directeur de l’hôtel, l’abbé Antonio Mabiala qui a fait le point de la gestion et du fonctionnement de l’hôtel, en soumettant aussi quelques projets dont celui de l’aménagement de la terrasse. Les évêques ont émis quelques réserves à ce sujet et ont demandé de repréciser le compte rendu financier, sur les entrées, les sorties et le solde, avant de s’engager pour un autre projet. Le problème a été renvoyé à l’assemblée plénière, malgré les avantages de ce projet. Il a été aussi décidé que dorénavant, le gestionnaire de l’ACERAC doit travailler avec le comptable ou gestionnaire de l’hôtel, pour rendre compte par la suite au secrétaire général.
Conformément au programme, les participants au conseil permanent ont fait la visite des lieux où se déroulera l’assemblée plénière, notamment les lieux d’accueil, la salle des conférences, le centre des jeunes, et une visite au centre de Diblo, notamment à l’hôtel international.
L’ordre du jour étant épuisé, les travaux du Conseil permanent ont pris fin le vendredi 25 février par le mot du président de l’ACERAC. Ce dernier a remercié tous les participants et toutes les délégations pour la qualité des interventions et le climat serein et fraternel des échanges. Il aussi remercié l’évêque du lieu pour la qualité de l’accueil et les experts pour le travail abattu. Il a conclu en disant: «Nous nous donnons rendez-vous en juillet pour la XIIe assemblée plénière, le peuple équato-guinéen attend de vous accueillir avec joie, bon retour à toutes les délégations».
La messe solennelle de fin du Conseil permanent a été anticipée au samedi 26 février 2022, au lieu de dimanche comme prévu. La messe a été présidée par Mgr Juan Domingo, évêque de Mongomo et président de la Conférence épiscopale de la Guinée. Avant la fin de la messe, Mgr Edmond Djitangar, archevêque de Ndjamena et vice-président de l’ACERAC a remercié tous les participants, au nom du président empêché, sans oublier l’évêque de Mongomo pour l’accueil chaleureux et tous les fidèles présents à la messe, parmi lesquels les autorités civiles notamment le gouverneur et le maire de la ville de Mongomo. Avant la bénédiction finale, Mgr Miguel Nguema a présenté les différentes délégations. A la sortie une photo de famille a été faite, suivie par l’apéritif et le repas d’au revoir aux participants.

Abbé Armand Brice IBOMBO
Secrétaire général de la CEC

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

NOUS VOUS DISONS MERCI !

Ce n’est pas être présomptueux que d’affirmer que notre fête fut belle. Nous avons célébré les 70 ans de création de La Semaine Africaine : nos Evêques nous ont soutenus, nos amis dans les chancelleries comme dans les autres organes d’information nous ont entourés de leur sollicitude. Par les nombreuses manières que nous offrent les technologies modernes d’aujourd’hui, nous avons reçu les témoignages affectueux venus de partout.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.