Sélectionner une page

SANTE PUBLIQUE : Vers la validation du cadre stratégique national du COUSP

SANTE PUBLIQUE : Vers la validation du cadre  stratégique national du COUSP

En vue de la finalisation du cadre stratégique national du Centre d’opérations d’urgence de santé publique (COUSP) 2022-2026, un atelier a été organisé du 6 au 9 juillet 2022 à Brazzaville. Les travaux ont été ouverts par Ludovic Gnékoumou, conseiller technique du ministre de la Santé.

Une fois validé, ce cadre permettra d’orienter les acquisitions de compétences indispensables à la prise en charge des menaces sanitaires de nature biologique, sismique, climatique, chimique ou radiologique tel que prescrit par le RSI-2005 de l’OMS et par la stratégie onusienne de gestion des catastrophes.
Le Congo à l’instar de plusieurs pays membres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a réalisé en mars 2019 son évaluation externe conjointe des principales capacités de règlement sanitaire international (RSI-2005) ainsi que l’évaluation des performances des services vétérinaires. Les recommandations de cette évaluation exigeaient au Congo de maintenir des capacités permettant d’aider la communauté internationale à prévenir les risques graves de santé publique susceptibles de franchir les frontières et de menacer la population mondiale. La création d’un centre d’opérations d’urgence de santé publique au niveau des pays a été préconisée par l’OMS et le centre de contrôle des maladies (CDC), à la suite de la survenue de la grande épidémie de la maladie à virus Ebola en Afrique de l’ouest entre 2014 et 2016. Au Congo, il a été mis en place en avril 2020 par le ministère de la Santé, dans la période de la tourmente de la première vague de transmission communautaire de la COVID-19. Malgré quelques insuffisances liées à son cadre juridique, le COUSP est la plateforme de coordination opérationnelle pluridisciplinaire et multisectorielle de prévention, surveillance ainsi que de riposte nationale à toutes les mesures nationales. «Le COUSP a joué un rôle important dans la gestion de l’épidémie de COVID-19. Il a recruté et formé les agents du centre d’appel dans l’utilisation des outils de communication, afin d’assurer l’interaction entre les populations et les équipes de riposte à la COVID-19; formé les agents des centres départementaux d’opérations d’urgence de santé publique et doté lesdits centres en mobilier et matériel informatique; élaboré un draft du cadre stratégique national 2022-2026», a fait savoir Ludovic Gnékoumou.
Ce cadre dont la validation interviendra cette semaine permettre de renforcer la gouvernance du COUSP et de faciliter la mobilisation des ressources financières et humaines destinées à la lutte contre les épidémies.
L’atelier de finalisation de ce cadre a été organisé grâce à l’appui de la Banque mondiale à travers le Projet de renforcement des systèmes de surveillance des maladies en Afrique centrale (REDISSE).

Esperancia
MBOSSA-OKANDZE

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.

A propos de l'auteur

Editorial

metier dangereux

Un journaliste du Cameroun, pays voisin, a été assassiné dimanche dernier à Yaoundé. Martinez Zogo, 51 ans, de la radio privée Amplitude FM de la capitale camerounaise, a été retrouvé presqu’en putréfaction. Comme pour ajouter à la sauvagerie, il a été brutalement torturé et mutilé comme pour souligner un acharnement à l’anéantissement, une volonté d’en finir avec la vérité que proclamait tout son engagement dans la lutte contre la corruption et dont son émission phare, ”Embouteillage”, s’était fait une renommée.

Lire la suite

Abonnez-vous à notre newsletter

Ne manquez plus rien !

Nous ne spammons pas !

Vérifiez votre boite de réception ou votre répertoire d’indésirables pour confirmer votre abonnement.